Ordre de Saint-Alexandre Nevski

Historique de l'ordre après Catherine Ire et avant Catherine II

Alliances et mésalliances : le cas Biron

La déchéance d'une personne et de ses décorations avec chaque nouveau coup d'état est une chose courante au XVIIIe et plus particulièrement dans la première moitié de ce siècle. L'inverse est aussi vrai, quand le pouvoir retombait dans des mains amies, le mal fait à une victime était réparé en le rétablissant dans ses anciens rangs et fonctions (1).

Ernst Johan Biron, prétendu "duc de Courlande" mais favori de l'impératrice Anne reçut l'ordre comme un humble chambellan. Une fois qu'il fut définitivement au pouvoir, il fit en sorte que ses frères Pierre et Karl reçoivent également l'ordre en 1740. Toutefois, ils furent dépouillés de tous leurs titres et décorations à la chute du "bironisme". Mais en 1762, sous Pierre III, ils sont réintégrés dans leurs rangs et fonctions. La futur Catherine II le confirmera dans ses fonctions.

Notes

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., pp 28-29.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006