Ordre de Saint-Alexandre Nevski

Insignes de l'ordre

Décoration / Particularités

I / Croix avec patte de verre
datant de la fin XVIII, début XIXe siècle

• De la création de l'ordre jusqu'aux années 1816-1820, les branche de la croix étaient composées d'un épais verre rouge fortement bombé, pratiquement translucide et comparable à un rubis. Après 1820, ces pattes de verre seront abandonnées au profit d'un émail rouge plus traditionnel (5). La forme des aigles et le positionnement des aigles par rapport aux branches de la croix varient dans le temps, ici le vol est éployées au début et n'empiéte pas sur les branches de la croix (3).

Ci-contre, croix de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski, fin XVIIIe, début XIXe siècle. © Musée de l'Ermitage.

II / Croix en diamant
jusqu'en 1797

L'insigne pouvait être enrichi de diamants dès la création de l'ordre selon la volonté de son récipiendaire, et ce jusqu'au règne de Paul Ier. Le système formant bellière étant lui-même enrichi de diamants.

III / Croix en diamant décernée aux sujets russes de 1797 à 1828 et de 1874 à 1917 et aux étrangers de 1797 à 1917

Depuis le règne de Paul Ier, l'insigne peut être décerné avec diamants, comme honneur supplémentaire et faveur impériale de 1797 jusqu'en 1828 et de 1874 à 1917 pour les sujets russes. De tous temps les étrangers pouvaient recevoir l'ordre avec diamants (1). L'enrichissement porte sur la bellière, les aigles et le pourtour du médaillon central.

Ci-contre croix décernée avec diamants retravaillée à partir d'une reproduction d'un catalogue de vente aux enchères The Art of Chivalry, Russische Orden und Ehrenseichen, Auktion der Andreas Thies KG am 4.iv.1987, in Frankfurt, n° 20., © DR.

IV/ Croix travaillée en "pointe de diamant" décernée aux sujets russes de 1828 à 1878

• De 1828 à 1878, pour les sujets russes on remplace les diamants des aigles, autour du médaillon central et de la suspension par un travail en "pointe de diamants" d'un métal de type argenté (2). Une telle pratique semble avoir dépassée la date de 1878, puisque la croix présentée a été réalisée entre 1882 et 1910. Le travail en "pointe de diamants" porte sur les mêmes éléments que pour la croix avec diamants, à savoir la bellière, les aigles et le pourtour du médaillon central.

Ci-contre, croix de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski avec travail en pointe de diamant , or, argent et émaux, datant des années 1882-1910 du fabricant Albert Keibel. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

V / Croix datant des années 1820-1830

Croix en or et émaux qui remplace les anciens modèles en patte de verre. La forme des aigles et le positionnement des aigles par rapport aux branches de la croix varient dans le temps, ici le vol est abaissé et surchargeant partiellement les branches de la croix par leurs ailes (4).

Ci-contre, croix de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski, or et émaux, datant des années 1820-1830 du fabricant Emanuel Pannash. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

VI/ Croix datant de 1839

Croix officiel du chapitre des ordres en or et émaux. La forme des aigles et le positionnement des aigles par rapport aux branches de la croix varient dans le temps, ici l'aigle est de petite taille, au vol est abaissé et surchargeant partiellement les branches de la croix par leurs ailes.

Ci-contre, croix de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski, or et émaux, datant de 1839 du fabricant Kämmerer & Keibel. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

VII/ Croix datant des années 1850 à 1917

Croix officiel du chapitre des ordres en or et émaux. La forme des aigles et le positionnement des aigles par rapport aux branches de la croix varient dans le temps, ici l'aigle est au vol est éployé et surchargeant à peine les branches de la croix par leurs ailes. Il s'agit du modèle le plus répendu.

Ci-contre, croix de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski, or et émaux, fabriquée de 1882 à 1910 par le fabricant Albert Keibel. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

VIII/ Croix pour non-chrétien à partir de 1844

A partir d'août 1844, lorsque l'insigne est remis à un non-chrétien, la représentation du saint à l'avers et de son monogramme au revers sont remplacés par une aigle impériale éployée émaillé noire (6).

Ci-contre, croix de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski décernée à un non-chrétien. Photomontage de l'auteur du site © DR à partir d'une croix, or et émaux, fabriquée de 1882 à 1910 par le fabricant Albert Keibel. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

VIII/ Croix pour non-chrétien décerné avec diamants 1881

Dès août 1844, l'ordre décerné avec diamants pouvait également être attribué à un non-chrétien.

Ci-contre croix pour non-chrétien décernée avec diamants datant du règne d'Alexandre III (vers 1881-1883). Illustration retravaillée à partir d'une reproduction d'un catalogue de vente aux enchères The Art of Chivalry, Russische Orden und Ehrenseichen, Auktion der Andreas Thies KG am 4.iv.1987, in Frankfurt, n° 31, © DR.

IX/ Croix pour mérite militaire avec glaives 1855

A partir de 1855, lorsque l'ordre est décerné pour "mérites militaires", des épées croisées en sautoir pointes en haut sont positionnées entre les bras de la croix et sous les aigles impériaux.

Ci-contre, croix de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski décernée à à titre militaire avec glaives. Photomontage de l'auteur du site © DR à partir d'une croix, or et émaux, fabriquée de 1882 à 1910 par le fabricant Albert Keibel. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

X/ Croix "noire" datant des années 1865-1875

Il existe des versions de croix de Saint-Alexandre-Nevski réalisées en verre plat de couleur cerise foncée ou noir. Bien que la couleur du modèle officiel du chapitre des ordres soit le rouge, il en résulte que ce verre de couleur foncée apparaît sur de nombreux modèles comme un émail de couleur noire.

Cette vogue d'insigne "noir" de facture privé se développa principalement entre 1860 et 1880 (7). Certaines croix réalisées à l'étranger présentent également cette dominante noire.

Ci-contre, croix "noire" de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski, or et émaux, datant des années 1865-1875. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

Si, après avoir été décoré de l'ordre pour service militaire (donc après adjonction d'épées), le même individu recevait l'insigne avec diamants, des épées croisées étaient placées au dessus du centre du médaillon de la plaque de l'ordre et sur l'insigne au dessus du bras supérieur de la croix (8).
• Durant le gouvernement provisoire de 1917, les aigles étaient sans couronnes et au vol abaissé (9).
Notes

(1) (4) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p. , illustrations p 24.

(2) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p. , illustrations p 25.

(3) (5) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p. , illustrations p 20.

(6) The Art of Chivalry, Russische Orden und Ehrenseichen, Auktion der Andreas Thies KG am 4.iv.1987, in Frankfurt, n° 31.

(7) SPASKI (I.G.), Ordres étrangers et russes avant 1917, Léningrad, 1963, Imprimerie d'état de l'Ermitage, 196 pages, p 137, illustration pl. XXXIII.

(8) (9) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2e édition, 160 p.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006